Autistes, 18 ans et après ?

Pourquoi un tel projet ?

Les difficultés liées à l’autisme (problèmes de communication, d’interactions sociales, de comportements inadaptés…) perdurent toute la vie. MAIS, un soutien spécifique tout au long de la vie permet de les prévenir ou de les atténuer, voire de les enrayer.

Au sortir de l’école beaucoup de jeunes adultes autistes se retrouvent au domicile de leurs parents car il y a peu de places adaptées dans les structures d’accueil (centres de jours, d’hébergement, entreprises de travail adapté…). Par ailleurs, l’accès à l’emploi pour les personnes autistes autonomes est difficile car les employeurs potentiels sont freinés par les difficultés sociales des personnes autistes, difficultés masquant des compétences réelles parfois exceptionnelles. Et pourtant, une bonne connaissance des particularités autistiques et quelques aménagements parfois simples pourraient offrir des possibilités insoupçonnées à l’employé comme à l’employeur. L’arrêt brutal d’un accompagnement spécifique, d’un rythme de vie, d’activités, risque d’induire chez le jeune adulte autiste des troubles comportementaux, une régression, une perte des acquis, de la dépression et dans tous les cas un bouleversement au sein des familles.


Face à ce constat, des parents de l’asbl Autisme Liège

  • lancent en 2011 la campagne « Autiste 18 ans et après ? » destinée à attirer l’attention sur la situation des jeunes autistes au sortir de l’enseignement secondaire.

  • décident d’organiser des activités adaptées à ces jeunes, avec l’espoir que cela devienne un projet pilote dans la région.

ACTIVITES ADAPTEES POUR JEUNES ADULTES AUTISTES

Remarque 

En raison de la crise sanitaire les activités sont à l’arrêt.

L’asbl ne bénéficie d’aucun subside pour ce projet et le finance sur fonds propres (organisation de manifestations diverses, dons…) avec une participation financière des parents. Il est reconduit de semestre en semestre à la condition que l’asbl Autisme Liège récolte les fonds nécessaires.

 

Evolution du projet

Le projet a démarré en mars 2017 dans les locaux du centre Anim’action à Crisnée. Il a pour objet d’accueillir un jour/semaine, hors vacances scolaires, maximum 4 jeunes adultes autistes de plus de 18 ans pour des activités variées aux objectifs multiples.

 

Population accueillie

Priorité est donnée aux jeunes adultes ne bénéficiant pas d’un accueil de jour ou d’un emploi. Les activités ont commencé en mars 2017 avec 3 jeunes. 6 jeunes adultes ont pu bénéficier des activités jusqu’ici.

 

Activités

Elles se veulent ludiques, de détente, socialisantes, utiles, valorisantes et inclusives, par exemple :

  • activités cognitives visant à conserver les acquis, poursuivre les apprentissages scolaires, développer les connaissances et l’autonomie

  • entretien du jardin, du potager, cuisine, petit travail administratif

  • psychomotricité, sport

  • loisirs, jeux, détente : piscine, promenades, jeux de société, snoezelen

  • travail chez un glacier du quartier : participation à la fabrication des glaces et sorbets, à l’empaquetage…

  • vendanges en saison chez une viticultrice des environs

  • aide en sandwicherie (épluchage légumes, service supervisé au comptoir…)

  • aide en pizzeria (dressage des tables, montage des cartons…)

 

Encadrement

Une responsable, éducatrice et psychomotricienne.

Un ou deux stagiaires en disciplines variées (éducateurs, psychomotriciens…) avec un minimum de 2 encadrants/3 personnes autistes est prévu.

 

Apports du projet - Impacts visés

Ce projet :

  • permet d’offrir à de jeunes adultes autistes un panel d’activités avant tout adaptées à leurs particularités. Ces activités variées sont utiles, socialisantes, valorisantes, inclusives et contribuent à développer l’autonomie. Elles permettent aux familles de confier leur enfant adulte mais toujours fragile, en toute sécurité, à une professionnelle efficace qui a su s’entourer d’un petit réseau de collaborateurs motivés qui incluent utilement les jeunes gens autistes dans la vie locale et régionale.

  • permet un encadrement suffisant et de qualité car bien adapté au fonctionnement autistique (petit nombre de jeunes, formation, expérience et motivation de la coordinatrice des activités, recours à des stagiaires qui se forment ainsi à l’autisme).

 

Les objectifs visés de manière plus large et à plus long terme sont :

  • montrer qu’une personne autiste (quel que soit son degré d’autisme), encadrée, coachée par des personnes qui ont une parfaite connaissance du fonctionnement autistique, peut s’épanouir dans des activités, un emploi qui lui sont adaptés

  • prévenir l’isolement vécu par beaucoup après la scolarité, les régressions, dépressions, troubles comportementaux et par conséquent la souffrance des familles

  • aider les autistes à exprimer leur potentiel

  • créer un réseau de collaborateurs motivés facilitant l’inclusion sociale des personnes autistes

  • pérenniser le projet et l’élargir en offrant à des personnes autistes plus autonomes des emplois qui leur sont adaptés et exploitent leurs compétences parfois hors normes.